Les matériaux pour construire les cerfs-volants

Vous trouverez ici les matériaux qui s'emploient pour la fabrication de cerfs-volants, en plus, ce qu'on utilisait autrefois, ou encore en quelques régions du monde.

Sails

Traditionnellement, et jusqu'aux temps modernes, la voilure se fabriquait d'une étoffe en coton ou en soie, ou de papier. Plus récemment, les étoffes artificielles ont les supplanté, sauf à l'orient, où la construction traditionnelle a survécu dans plusieurs pays.

A l'occident de nos jours la voilure se fait très souvent de ripstop en nylon ou en polyester. Ceci est une étoffe tissé, couvrit d'une côté ou tout les deux d'un film mince en plastique. Quelques uns des fils en chaque direction sont plus épais que les autres afin d'arrêter une déchirure. Ce tissu a était évolué pour les parachutes, dans lesquels une grande déchirure à cause d'une balle peut être catastrophique. Alors que le papier est encore utilisé quelquefois à l'occident pour les cerfs-volants, le ripstop a quasiment remplacé la soie.

D'autres matériaux qui peuvent être utilisés sont le polyéthylène normal ou de haute densité (y compris les sacs en plastique de supermarché) et le film mylar qui se vend comme papier cadeau. Le Tyvek est un autre matériel moderne qu'on utilise quelquefois. Ceci est une étoffe tissé et lié de fibres de polyéthylène de haute densité. (Si vous vous souvenez des disques souples de 5"1/4, ils se disposaient d'une manche en Tyvek.) On peut trouver les détails sur le site DuPont.

Les Espars

Au passé, les espars étaient fabriqués en bois ou en bambou. Le bois, tel que le chevillage, est encore très souvent utilisé, ainsi que le bambou refendu pour les cerfs-volants combattants. Mais pour les cerfs-volants de haute performance, les baguettes en fibre de verre ou de carbone sont plus populaires. Le carbone se dispose d'une raideur énorme pour un poids donné ; si vous laissez tomber une pièce sur une surface dure, immédiatement vous remarquerez qu'elle sonne comme du métal - ce que ne ferait aucune plastique, ou même une baguette en verre.

La Construction

La couture est la méthode le plus souvent utilisé pour la construction de cerfs-volants, sauf pour les uns du papier, pour lesquels on utilise la colle ou le scotch. Les adhésifs peuvent s'employer pour le ripstop en nylon ou polyester, mais il faut se servir des uns spécialisé (et très coûteux) comme le ruban acrylique 3M9460. Ayant suivi les procédures très particuliers pour de bons résultats, ce n'est pas une option facile pour quelqu'un qui manque une machine à coudre. Néanmoins, de bons résultats sont faisables, démontré par ce cliché du cerf-volant Golden Gate Bridge par Bob Neitzke, construit par cette méthode.

La Decoration

Un des défis de la construction de cerfs-volants est comment faire quelque chose très attirante. Il y a des cerfs-volants, par exemple les cellulaires, construit de plusieurs pièces d'étoffe, qui se prêtent à un choix soigneux des couleurs. Les cerfs-volants plus simples peuvent se construire d'un patchwork afin de produire un effet semblable, mais si vous voudrez décorer le votre avec les dessins, les motifs ou des lettres, il faut avoir recours à d'autres méthodes.

Beaucoup de constructeurs de cerfs-volants utilisent une technique qui s'appelle " appliqué ". En bref, si vous voudriez décorer votre cerf-volant avec vos initiales, vous commencerez par couper les lettres en une couleur contrasté à la voilure. Puis, vous le coudriez au revers du cerf-volant, en s'assurant que vous avez cousu tout autour des lettres. Finalement, vous retourneriez la voilure et vous couperiez l'étoffe originale juste dedans la ligne de la couture pour dévoiler les lettres. Une image complète ou un dessin complexe peut s'effectuer avec plusieurs couleurs. Cette technique est spécialement saisissante quand la lumière est derrière le cerf-volant puisque la plupart de la couleur se dérive de la lumière transmis, contrairement à la peinture. Seulement une habilité modeste est exigé, et avec un peut d'attention, n'importe qui peut accomplir de bons résultats au premier essai, avec un dessin simple mais frappant. Le temps demandé peut être à peine plus que pour peindre et sécher plusieurs couleurs.

Dans certains milieux, la peinture de cerfs-volants est populaire, et ceci a eu longtemps pratiqué à l'orient pour décorer les cerfs-volants fabriqué d'étoffes naturelles comme le coton, le papier ou le soi. Le Tyvek se prête bien à la peinture acrylique, mais pour le ripstop en nylon ou polyester, c'est plus difficile. Il y a plusieurs options :

Les Fils de retinues

Jusqu'à peu de temps encore, le choix de matériaux pour les lignes était nécessairement limité aux fibres naturelles. De nos jours, les lignes de polyester ou nylon sont utilisé.

Cependant, celles-ci sont trop élastique pour le contrôle précis demandé par les cerfs-volants modernes de sport, pour lesquels le polythène de haut densité est employé, sou les noms de Spectra et Dyneema. Ceux-ci sont très forts pour un poids donné, en effet c'est les mêmes matériaux, tissé en toile, qui s'emploient pour les gilets pare-balles ! Leur pointe de fusion basse est un inconvénient, qui peut être facilement dépassé s'ils sont croisés avec une ligne de nylon ou de polyester d'un autre cervoliste. En plus, il faut les protéger avec une manche de polyester or de nylon où ils sont noués, sinon la concentration de la pression peut susciter un échec bien inférieur à la propre solidité.

Une autre application de lignes spéciales est piloter les cerfs-volants combattants. Ceux-ci sont contrôlés en permettant la ligne à courir par-dessous des mains, ou la tirer par main en la laissant tomber en un tas aux pieds. Normalement, jamais, jamais doit-on permettre la ligne à courir par-dessous des mains, autrement elle ferait des brûlures graves. Les lignes spéciales de coton verni ou ciré sont disponible pour les combattants, qui peuvent être manié en cette façon sans danger.

Les cerfs-volants combattants orientales sont souvent pilotés au bout d'une ligne imprégné de verre pulvérisé ou un autre abrasif, pour but, couper la ligne de son adversaire avec la sienne. Inutile à dire, ces lignes ne sont pas maniées avec les mains nues !


Retournez à la Page d'Accueil - Continuez le Tour Guidé

Copyright © 2008 Philip Le Riche
Ajoutez un signet avec :

[Page d'acceuil] [Seule ligne] [Plat] [Arqués] [Cellulaire] [Sled] [Parafoil] [Tournant] [Deux lignes] [Trois lignes] [Quatre lignes]
[Terminologie] [Matériaux] [Utilisations] [Nœuds] [Classe] [Bibliographie] [Conservateur]