Les Cerfs-volants Plats


La forme la plus simple d’un cerf-volant se compose d’une seule feuille de tissu convenable, avec des baguettes et une bride pour le soutenir. Malheureusement, les cerfs-volants plats sont fondamentalement instables. On peut les stabiliser par assurer que la plupart de la résistance est engendré derrière et au-dessous de la point de remorque. On peut utiliser quelques méthodes séparément ou en combinaison :

Les queues et les conduits d’aération gaspillent de l’énergie du vent, avec le résultat d’un angle de vol quelque peu bas. Rarement sont les conduits d’aération utilisée en les cerfs-volants plats.

En général, les cerfs-volants plats volent bien en les vents légers.

Le Losange Classique

[Classic diamond]Le losange classique est probablement le plus bien connu de tous les cerfs-volants. C’est un cerf-volant plat qui a besoin d’une queue pour bien voler. Beaucoup de monde en ont possédé dans sa jeunesse. De temps à autre, ils ont une quille pour les stabiliser et pour éliminer la nécessiter d’une bride. Pelham a un plan pour un losange classique.

L’Arche de Cerfs-volants

Avec beaucoup de patience (ou avec l’aide de ses copains ou camarades de classe), on peut fabriquer des tas de cerfs-volants losange, et les tous attacher à un fils seule, également espacer. Collez les deux bouts de la ligne à terre, et vous avez une arche de cerfs-volants spectaculaire. Voici une image d’un par Anthony Thyssen qui vous donnerez l’idée. Une série de cerfs-volants est semblable, mais avec un seul bout du fil attaché au sol. Anthony a un plan utilisant des losanges, qu’on peut employer également pour une arche ou une série.

L’Arche-tête Anglaise

[English archtop]L’arche-tête anglaise (English Arch-top) est semblable au losange sauf pour la tête arrondie. La voile est traditionnellement fabriqué de papier et des pompons sont lié à chaque côté pour le décorer. Comme le losange, une queue est nécessaire, normalement fabriqué de nœuds de papier nouer à une ficelle. Pelham donne également un plan pour une arche-tête. Voici une image d’un exemple moderne - une vue rare.

Si on demandait à un enfant de nos jours à esquisser un cerf-volant, probablement il dessinerait un losange. Pourtant, les images de cerfs-volants dans les vieux livres montrent plus souvent les arche-têtes, qui étaient très à la mode au 19ème siècle.

En « David Copperfield » par Charles Dickens (écrit 1849-1850), Mr Dick était un fou léger, néanmoins un homme tout à fait inoffensif, et avec un cœur d’or et une perspicacité remarquable. Il était un cervoliste vif. Une gravure en chapitre 34 de quelques éditions lui montrent penchant sur une grande arche-tête tout avec une queue de ficelle et nœuds de papier.

Le della Porta

[della Porta]Encore une fois, le della Porta est un cerf-volant très simple, ayant une voile rectangulaire et deux baguettes diagonales, tiré par une bride de trois brins. Une boucle de tissu coloré lui donne une jolie queue. La conception simple est convenable à la décoration, comme dans cette image d’un, fabriqué par Patrick Mann. Morgan a un plan très simple et clair.

Le della Porta est parmi les plus vieux cerfs-volants occidentaux connus. Dans sa « Magiae Naturalis » de 1589, Giambattista della Porta décrit  une « voile volant », peut être fondé sur les dessins traditionnels chinois. Il a proposé à les utiliser pour lever de feu d’artifices ou les lanternes pendant la nuit, ou même pour lever les chatons ou les chiots comme aiguillon pour l’évolution de l’aviation !

Le Sode

[Sode kite]Superficiellement semblable mais muni d’une disposition différente des baguettes, le Sode ou Kimono est un dessin japonais traditionnel. La bride est collée seulement à la section avant, afin de lui donner de la stabilité. Voici un bel exemple par Janneke Groen. Un plan pour un sode est disponible en ligne. Le divertissant Nosey par Charlie Charlton (plan en ligne) est essentiellement un sode.

La Porte de Grange

[Barn door kite]Si on ajoute une troisième baguette au della Porta ou losange, on a une porte de grange. Au temps passé, beaucoup de pères, de grands-pères et d’oncles ont avancé d’un losange à une « trois-baguettes » pour le divertissement de ses gamins (ou peut-être eux-mêmes !) Plusieurs configurations sont possibles, selon la disposition des baguettes. Au 19ième siècle, Alexander McAidie a utilisé des portes de grange afin de soulever les instruments météorologique en l’air, mais elles étaient à peine suffisamment stables pour la tâche et elles étaient bientôt remplacer, aussitôt que les cerfs-volants plus convenables étaient conçus.

L'Hexagone

[Hexagon kite]Le cerf-volant hexagone est un cas d’espèce d’une porte de grange, seulement distingué par ses proportions. Comme la porte de grange, une queue est essentielle pour la stabilité. Alors que la queue diminue l’efficacité, on peut l’employer d’avantage pour améliorer le charme. Voici une image d’un bel hexagone par Helen Howe. Pelham a un dessin.

L’Etoile

[Star kite]Les cerfs-volants plats se fabriquent en n’importe quelle forme, bien que les possibilités soient contraintes par les besoins des baguettes. Une étoile de cinq points est une vue charmante, disposé de trois baguettes d’une forme d’un A, une bride de trois brins et deux banderoles de papier pour les queues. Pelham donne les dessins pour une étoile et quelques espèces semblables.

L'Edo

Avec encore plus de baguettes, on peut fabriquer les cerfs-volants de plus en plus grands. L’edo japonais est tout simplement un rectangle avec plusieurs baguettes, également espacé à la longueur et à la largeur, et disposée de deux baguettes diagonales afin de le faire rigide. Parfois, ce sont fabriqué assez grand que quinze mètres de longueur et onze mètre de largeur, qui exige une équipe de 50 personnes afin de le décoller et le piloter. Le suruga est semblable mais la baguette centrale de longueur et les diagonales sont allongées aux bouts bas, ce qui lui donne l’air du haut d’un losange à l’envers.

Le Serpent

[Serpent]Le serpent thaï a une queue large et très longue, ce qui lui donne l’aspect d’un énorme serpent. Les espèces occidentaux parfois divisent la queue en 8 pièce, lui transformant en pieuvre, ou également lui fait méduse. Encore une fois, Pelham nous donne un dessin. Voici une image d’un par Helen Bushell.

Le Mille-pattes ou le Dragon Chinois

[Chinese Centipede]Les animaux volants ont longtemps fasciné les cervolistes du monde entier. Le mille-pattes, ou le dragon chinois est un exemplaire de plus. Ceci se fait d’une série longue de cerfs-volants plats circulaire, de largeur de moins et moins grands, liés l’un à l’autre. Comme voliste, c’est quelque peu imprévisible, puisque la tête et la queue peuvent éprouver des vents tout à fait différents, mais comme spectacle, c’est sans pareil. Encore une fois, Pelham a un dessin, mais il y a un brouillon en ligne pour en fabriquer d’assiettes jetables. Voici un bel exemple.


Retournez à la Page d'Accueil - Continuez le Tour Guidé
Copyright © 2008 Philip Le Riche
Ajoutez un signet avec :

[Page d'acceuil] [Seule ligne] [Plat] [Arqués] [Cellulaire] [Sled] [Parafoil] [Tournant] [Deux lignes] [Trois lignes] [Quatre lignes]
[Terminologie] [Matériaux] [Utilisations] [Nœuds] [Classe] [Bibliographie] [Conservateur]