Les Cerfs-volants à Trois Lignes


Les cerfs-volants à deux lignes permettent  que le cerf-volant soit contrôlé en deux façons. Premièrement, en tirant également sure les deux lignes le cerf-volant se déplacera en avant, ou se déplacera en avant plus vite, tout comme un cerf-volant d’une ligne seule. Deuxièmement, en tirant sur une ligne plus que l’autre, on le fait tourner.

Chez les cerfs-volants de trois lignes, le troisième ligne vous permet d’ajuster l’angle d’attaque, afin que la vitesse en avant du cerf-volant puisse se contrôler sans marcher en avant ou en arrière. Par conséquence, on peut faire se déplacer un tel cerf-volant en arrière sans le faire caler.

En principe, on pourrait piloter un cerf-volant de trois lignes avec les deux mains, et la troisième ligne collé à la ceinture, mais normalement on utilise une poigné triangulaire ou en forme Y, permettant le pilotage d’une seule main.

Les cerfs-volants de trois lignes ne sont pas courants, n’ayant jamais vraiment pris. Néanmoins, il y en a plusieurs qu’on a discutés à l’internet, et si vous voulez quelque chose tout à fait d’autre, c’est bien possible qu’ils vous rachèteront la peine.

Le Joystick

Joystick KiteLe Joystick Kite (le cerf-volant Manche à Balai) par Eola Gayla d’Espagne est semblable à un delta d’une proportion faible, bien que, techniquement, on devrait le classifier comme une porte de grange avec un longeron supplémentaire. Selon ce qu’on me raconte, c’est divertissant à piloter, mais le cervoliste à deux lignes qui m’en a rapporté a constaté qu’il devait garder la main gauche dans sa poche afin de neutraliser ses instincts de deux lignes. Il l’a décrit comme assez précis mais ayant besoin d’un vent fort, facile pour un cervoliste à quatre lignes, et permettant peut-être plus de contrôle sur la vitesse en avant et en arrière qu’un à quatre lignes.

Le croquis vous montre qu’il se dispose d’une seule vergue et trois espars de plus qui se rejoignent à la proue. L’espar central est tenu au dessus du plan des autres par une petite baguette vue du bout comme une goutte noire au centre de l’esquisse. Une poignée « joystick » en plastique est fourni, avec trois jambes. Voici un cliché qui vous en donnera une impression

Le Synergy 333

Synergy 333Le Synergy 333 et son frère cadet le Minergy 333 de Guildworks, est une conception beaucoup plus originale, en forme d’une étoile de trois points. A dire qu’il irait dans un cercle de moins de 120cm donne mal l’impression combien il est petit en le manier. De surcroît, le Minergy n’est qu’un tiers de la taille, allant dance un cercle de 36cm ! La direction de vol en avant est directement loin de n’importe quel bout, pas en direction d’un bout, comme on pourrait imaginer.

Le site de web du fabricant en donne une bonne impression, et voici une cliché d’un en plein vol, montrant la poignée (au site de web sympa de Jan Gilhooley).

La voilure est tendue par trois espar en carbone et une disposition compliqué de 15 lignes ; en étudiant l’esquisse soigneusement vous trouverez que le bout libre de chaque espar est lié avec deux lignes aux demi-côtés adjacent, avec deux lignes de plus aux bouts libres des autres espars, et une cinquième ligne à la point prochaine. Ceci tien les bouts libre des espars quelques centimètres loin de la voilure, les côtés de laquelle bouclent un peut vers les espars.

On peut le voler également avec l’armature devant la voilure ou derrière ; devant, c’est plus facile à piloter mais derrière il est plus vite et il vole en un vent plus légère.

Les trois fils de retenu sont attachés aux trois points. La poignée est une armature de trois baguettes semblables aux trois espars. On peut l’incliner en n’importe quelle direction afin de contrôler la direction du vol, mais pour le control fin on peut courber la baguette en bas avec les doigts.

Alors qu’il semble que c’est génial à voler, il est essentiel à suivre quel point est le haut. Pour cette raison, si vous envisagez en acheter un, il faut sélectionner un avec des points de couleurs différents, sauf si vous voulez un vrai défi ! On peut le faire bouger en n’importe quelle direction, même on peut le faire tourner, bien qu’une fois il commence à tourner, il semble qu’il n’y a pas de moyen simple de le faire arrêter. Selon les témoignages, ce cerf-volant vous amuserez si vous avez la patience et la ténacité à le maitriser- on peut apprendre la technique élémentaire en une seule séance, mais devenir compétant, ça demande plus de temps. Un bon vent est nécessaire. Le Minergy 333 se comporte comme une marionnette plutôt qu’un cerf-volant, et avec son poids de 14 grammes seulement et ses lignes minuscule d’un mètre on peut le piloter à l’intérieur.

Les Autres

Le Trigon par HQ est quelque peut semblable au 333 mais plus simple, se composant d’un triangle équilatéral tenu plat, contrairement au 333 dans lequel des lignes collé aux centres des côtés le tirent en une forme à trois dimensions. Pour cette raison, on n’a pas la flexibilité du 333 à le piloter avec l’armature devant ou derrière la voilure. De plus, le dessin de la voilure est tel que c’est plus difficile à distingué quel sens est haut, et la poigné, comme le cerf-volant, est plat. Il semble que c’est moins élégant que le 333, néanmoins, divertissant à piloter comme ce dernier.

De plus, il y a un cerf-volant en forme d’un cœur par Dan Kloss de Tennessee, mais je n’ai aucunes infos.

Autrement, si vous voulez expérimenter, on peut bien commencer avec un losange acrobatique ; attacher les deux lignes aux deux côtés de la vergue et une troisième ligne au point d’ancrage à la quille. Amusez-vous bien !


Retournez à la Page d'Accueil - Continuez le Tour Guidé

Copyright © 2008 Philip Le Riche
Ajoutez un signet avec :

[Page d'acceuil] [Seule ligne] [Plat] [Arqués] [Cellulaire] [Sled] [Parafoil] [Tournant] [Deux lignes] [Trois lignes] [Quatre lignes]
[Terminologie] [Matériaux] [Utilisations] [Nœuds] [Classe] [Bibliographie] [Conservateur]